APPAREILS ORTHODONTIQUES

Conseils de parents sur les appareils dentaires

PARTAGER

Il est déjà difficile d'être un adolescent ou un pré-adolescent. Il est encore plus difficile d'être un adolescent ou un pré-adolescent avec un appareil dentaire. Si vous essayez d'aider votre enfant à apprivoiser son appareil dentaire, voici l'avis de parents qui sont déjà passés par là.

Il est déjà difficile d'être un adolescent ou un pré-adolescent. Il est encore plus difficile d'être un adolescent ou un pré-adolescent avec un appareil dentaire. Si vous essayez d'aider votre enfant à apprivoiser son appareil dentaire, voici l'avis de parents qui sont déjà passés par là.

Gérer un enfant moins docile

« Apprendre à mon fil à prendre soin de son appareil dentaire m'a demandé beaucoup de patience. Les fils avaient tendance à casser. Les bagues glissaient souvent. Je suis sûr qu'il mâchait des crayons, des glaçons ou des bonbons à l'école, où personne ne pouvait lui en rappeler les conséquences.

Toutefois, après avoir sollicité son orthodontiste, ses habitudes ont lentement évolué. Son orthodontiste lui a expliqué qu'il garderait son appareil dentaire beaucoup plus longtemps s'il gardait ses mauvaises habitudes. Après cela, nous avons eu moins de problèmes de bagues cassées. Certains enfants ont tendance à moins écouter leurs parents que d'autres adultes. Dans ce cas précis, les mots de l'orthodontiste ont eu plus de poids que les miens. Ce qui était parfait. Cela a fonctionné. »

-Brad M.

Traitement orthodontique de phase 1

« Ma cadette a eu un appareil dentaire plus jeune que son frère aîné. À sept ans, ses dents étaient en mauvais état. Elle avait une surocclusion dentaire et des dents de travers. Elle a été jugée candidate de choix pour un traitement orthodontique de phase 1. L'utilisation d'un appareil d'expansion du palais a produit des changements considérables en quelques mois. La forme de sa bouche a été modifiée et était plus adaptée au port de bagues. Avec le recul, le traitement orthodontique de phase 1 valait bien les frais supplémentaires. Sans cela, elle n'aurait pas les jolies dents bien alignées qu'elle affiche aujourd'hui. »

-Brad M.

Enseigner les responsabilités

« Vivre avec un appareil dentaire est une opportunité supplémentaire d'apprendre aux enfants la notion de responsabilité, avec des conséquences claires s'ils ne font pas ce qu'il faut. Ils doivent apprendre l'auto-discipline jusqu'à ce qu'on leur enlève leur appareil dentaire : pas de chewing-gum, pas de pop-corn, pas de bonbons, etc. Ils doivent apprendre à s'occuper de leur appareil de contention. Je leur ai dit qu'il fallait toujours emporter sa gouttière lorsqu'on quitte la maison, comme pour les clés, le portefeuille ou le portable. Pour éviter qu'ils ne la perdent, j'ai dit à mes enfants qu'ils paieraient la moitié des frais de remplacement. Si cela signifie qu'ils doivent fouiller la poubelle pour la récupérer, eh bien, ainsi soit-il. »

-Brad M.

Trouver le bon orthodontiste

« Quelques orthodontistes m'ont été recommandés par des amis. La première impression est très importante, même au téléphone. Le premier orthodontiste que j'ai appelé m'a donné l'impression qu'il me faisait une faveur et que je devais m'adapter à lui. Inutile de le dire, je n'ai pas rappelé. Le deuxième orthodontiste que j'ai appelé était chaleureux, amical et a compris que cette démarche était coûteuse et importante pour nous, surtout que mes trois enfants devaient se faire poser un appareil dentaire. Il a répondu à toutes mes questions et était très arrangeant. Nous avons convenu d'un rendez-vous pour chacun de mes enfants afin de déterminer quel traitement serait approprié. Chaque visite était approfondie. Il a pris des radiographies et a établi un plan d'action, en déterminant les coûts, aussi bien les frais de ma poche que ceux assumés par mon assurance. En plus, on m'a donné des dossiers d'informations pour chaque enfant avec les radios, la chronologie des procédures spécifiques entreprises, les coûts et la durée approximative. Une brochure était fournie pour expliquer comment assurer l'entretien des appareils dentaires du début à la fin. Je me suis dit que j'avais trouvé le bon orthodontiste pour ma famille et à la fin des visites, j'avais une idée précise de ce qu'il fallait faire. »

--Deb_.

Financer un appareil dentaire

« Un appareil dentaire, ce n'est pas donné ! Je dois admettre que j'ai eu un choc en voyant le coût. Comme mes trois enfants et moi-même allions nous faire poser un appareil, j'ai demandé à l'accueil si je pouvais avoir droit à une réduction, persuadée que je n'obtiendrais rien. En fait, ils m'ont répondu que le premier appareil était facturé au tarif normal, puis que chaque appareil se verrait appliquer une réduction de 5 %. Ce qui prouve bien que qui ne tente rien n'a rien. C'est moi qui ai ouvert le bal, avec parallèlement l'un de mes enfants qui suivait la procédure préparatoire obligatoire. L'année suivante, il s'est fait poser son appareil multi-attaches. L'année d'après, mon deuxième enfant a commencé et l'année suivante, c'est le dernier qui a eu son appareil dentaire. »

--Deb_.

À chaque enfant sa méthode d'entretien pour son appareil dentaire

« Mes fils de dix-sept ans, A., et de quinze ans, M., se sont tous les deux fait retirer leur appareil dentaire cette année. Désormais, ils ont tous les deux un beau sourire, mais leur approche du port et de l'entretien de leur appareil dentaire était très différente. A. est un garçon branché. Il aime consacrer du temps à son apparence. Ses cheveux, ses vêtements et son hygiène font passer le message qu'il a du style et sait se présenter. A. passait son temps à regarder ses dents et à se réjouir de l'évolution. Ce qu'il préférait, c'était les nouveaux élastiques colorés en caoutchouc qu'on lui posait chaque mois et l'opportunité de montrer ses dents bien nettes. M. est un enfant totalement différent. C'est un compétiteur au foot et à la pêche, mais il ne se soucie pas vraiment de l'hygiène. Il a l'âge où tout cela est secondaire... Il est tellement dans son monde que son petit frère lui rappelle fréquemment qu'il a besoin d'une douche ! M. s'est occupé de sa santé bucco-dentaire comme il s'est occupé de son corps : il a fait le strict minimum. Mais une fois qu'il s'est habitué à se brosser les dents deux fois par jour avec une brosse à dents électrique, il a gardé des habitudes d'hygiène buccale saines.

-Rob B.

Il n'a plus peur de sourire

« Si on regarde nos photos de famille, mon fils affiche un grand sourire jusqu'à ce qu'il ait environ cinq ans. Ensuite, il a cessé de sourire sur les photos et quand on le lui demandait, son sourire était forcé. Il n'aimait pas son apparence et au bout d'un moment, il évitait même de se faire prendre en photo. Il a recommencé à sourire environ quatre mois après s'être fait poser son appareil dentaire. Il aimait bien les élastiques colorés en caoutchouc et je pense que cela lui plaisait de les montrer. Cela m'a fait plaisir, mais je ne m'attendais pas à ce que la transformation soit si totale lorsqu'on lui a enlevé ses bagues ! Mon petit introverti est soudain devenu un extraverti du jour au lendemain. Maintenant, il rayonne lorsqu'on le prend en photo. Sur nos photos de vacances, son sourire ressemble à un grand éclat de rire. Quand il parle de ses passions, un large sourire se dessine sur son visage et c'est contagieux ! Tout le monde lui dit qu'il est beau ainsi et il s'imprègne de ces compliments. De là, il s'est mis à se coiffer comme son footballeur favori, à piquer les affaires branchées de son frère et à utiliser mon eau de Cologne préférée ! »

-Rob B.