Conseils de parents sur les appareils dentaires

PARTAGER

Être un(e) adolescent(e) ou préadolescent(e) est déjà assez difficile. Être un(e) adolescent(e) ou préadolescent(e) avec un appareil dentaire peut être encore plus difficile. Si vous essayez d’aider votre enfant avec son nouvel appareil dentaire, voici quelques points de vue utiles de parents qui sont déjà passés par là.

Négocier avec un enfant pas très conciliant

"Apprendre à mon fils à prendre soin de ses bagues orthodontiques a demandé beaucoup de patience. Les fils se cassaient fréquemment. Les attaches glissaient souvent. Je suis sûr qu’il mâchait des crayons, de la glace ou des bonbons durs à l’école où personne ne lui rappelait les conséquences.

Toutefois, après avoir impliqué son orthodontiste, ses habitudes ont doucement changé. Son orthodontiste lui a expliqué que les bagues devraient rester beaucoup plus longtemps s’il continuait ses mauvaises habitudes. Après ça, le matériel cassé a été un bien moindre problème. Certains enfants sont plus enclins à ignorer leurs parents par opposition aux autres adultes. Dans ce cas, les mots de son orthodontiste ont eu plus d’effet que les miens. Et ce n’était pas grave. Ça a marché. "

- Brad M.

Première phase d’orthodontie

"Ma plus jeune fille a eu un appareil dentaire à un plus jeune âge que son grand frère. À sept ans, ses dents étaient mal en point. Elle avait une surocclusion et des dents de travers. Elle était une bonne candidate pour une première phase d’orthodontie. L’utilisation d’un appareil d’expansion palatine a eu des résultats visibles en quelques mois. Ça a changé la forme de sa bouche de sorte que les bagues pouvaient mieux fonctionner. Rétrospectivement, la première phase d’orthodontie valait bien le coût supplémentaire. Sans cela, elle n’aurait pas la belle dentition bien droite qu’elle a maintenant. "

- Brad M.

Enseigner les responsabilités

"Vivre avec un appareil dentaire est encore une autre occasion d’enseigner aux enfants les responsabilités, avec des conséquences claires s’ils ne font pas ce qu’il faut faire. Ils doivent apprendre l’autodiscipline, pas de chewing-gum, pas de popcorn, pas de bonbons durs, etc., jusqu’à ce qu’ils n’aient plus les bagues. Ils doivent apprendre à ne pas perdre de vue leurs appareils dentaires. Je leur ai dit, vous emportez les appareils de contention avec vous quand vous sortez, exactement comme les clés, portefeuilles et téléphones. Pour ce qui est d’éviter les appareils de contention perdus, j’ai dit à mes enfants qu’ils paieraient la moitié du prix du remplacement. Et si ça veut dire qu’il faut fouiller la poubelle pour en sauver un, eh bien, qu’il en soit ainsi."

- Brad M.

Trouver le bon orthodontiste

"J’ai obtenu des recommandations pour quelques orthodontistes auprès d’amis. Les premières impressions comptent vraiment, même au téléphone. Le premier cabinet d’orthodontiste que j’ai appelé m’a laissé avec l’impression qu’ils me faisaient une faveur et que je devrais m’adapter à eux. Inutile de dire, je ne les ai pas rappelés. Le deuxième cabinet d’orthodontiste que j’ai appelé était chaleureux, sympathique et comprenait que c’était important et assez coûteux, en particulier puisque j’avais trois enfants qui allaient avoir besoin d’appareils dentaires. Ils ont répondu à toutes mes questions et ils étaient très conciliants. Nous avons programmé un rendez-vous pour chacun de mes enfants pour voir quel traitement serait nécessaire. Chaque visite a été très complète. Des radiographies ont été prises et un plan d’action a été décidé, incluant les coûts, à la fois les coûts remboursables et non remboursables. En plus, pour chaque enfant, j’ai reçu des dossiers d’informations détaillées qui incluaient des images des radios, des calendriers indiquant quand les procédures spécifiques devraient être terminées, les coûts, et les durées approximatives. Une brochure expliquant comme prendre soin de son appareil dentaire du début à la fin était incluse. Je me suis sentie confiante d’avoir trouvé le bon orthodontiste pour ma famille, et à la fin de nos visites, je suis repartie avec un plan solide de ce qu’il allait falloir faire."

- Deb_.

Payer pour des appareils dentaires

"Les appareils dentaires ne sont pas donnés ! Je dois avouer que ça m’a fait un choc de voir combien les appareils dentaires allaient coûter. Puisque mes trois enfants et moi-même allions avoir des appareils dentaires, j’ai demandé au cabinet quel genre de réduction je pourrais avoir, et honnêtement je m’attendais à ne rien avoir. Cependant, ils m’ont dit que le premier appareil dentaire était plein tarif, et que chaque appareil supplémentaire bénéficierait d’une réduction de 5 %. Ce qui montre bien que si vous ne posez pas la question, vous n’aurez rien. J’ai commencé avec un enfant qui a commencé le travail de préparation nécessaire. L’année suivante, il a eu des bagues complètes. L’année d’après, un autre enfant a commencé, avec le dernier qui a eu les bagues l’année suivante."

- Deb_.

Différents enfants, différentes approches d’entretien des appareils dentaires

"Mon fils de 17 ans A. et mon fils de 15 ans M. se sont tous les deux fait enlever leur appareil cette année. Ils se sont tous les deux retrouvés avec de beaux sourires, mais leurs approches des façons de les porter et de les entretenir étaient très différentes.

A. est un jeune branché. Il aime passer du temps sur son apparence. Ses cheveux, ses vêtements et son hygiène, tous disent, « J’ai du style et je sais me présenter. » A. regardait toujours ses dents et il s’émerveillait des progrès. Ce qu’il préférait, c’était les nouveaux élastiques colorés qu’il avait tous les mois et l’occasion de montrer ses dents propres. M. est un jeune complètement différent. C’est un gagnant quand il s’agit de foot et de pêche, mais un perdant en ce qui concerne l’hygiène. Il est à un âge où il n’en a juste rien à faire. Il n’en a tellement pas conscience, que son petit frère lui dit souvent, « M. tu as besoin de prendre un bain. » M. s’est occupé de son hygiène bucco-dentaire de la même façon qu’il s’est occupé de ses pieds... rudimentairement et au besoin. Mais une fois que M. s’est habitué à se brosser les dents deux fois par jour avec une brosse à dents électrique, son hygiène bucco-dentaire est devenue satisfaisante."

- Rob B.

Il n’a plus peur de sourire

"Si vous regardez nos photos de famille, mon fils avait toujours un grand sourire tout en dents jusqu’à ce qu’il ait à peu près cinq ans. Après, il a arrêté de sourire sur les photos, et quand nous le poussions à dire « cheese », son sourire avait l’air plus douloureux qu’aimable. Il n’aimait juste pas son apparence et avec le temps il s’est mis à éviter les photos.

Il a commencé à sourire plus après 4 mois à porter son appareil. Il aimait les élastiques de couleur et je pense qu’il aimait les montrer. Ça m’a fait plaisir, mais je n’étais pas encore prêt pour la transformation lorsqu’on lui a enlevé son appareil ! Mon garçon introverti est devenu extraverti en une nuit. Maintenant, il explose quand il y a un appareil photo dans les parages. Dans nos photos de vacances, son sourire ressemble à un rire éclatant ! Il a un grand sourire quand il parle des choses qui le passionnent et il vous fait sourire en retour ! Tout le monde lui dit à quel point il est beau et il en profite. Ça a fait boule de neige, il s’est mis à se coiffer comme son footballeur préféré, à faire des descentes dans l’armoire de son frère pour lui prendre des vêtements cool, et à mettre mon parfum préféré."

- Rob B.